English version

Engliah version
Ouverture

Ouvert du 1er Mai au 30 Sept
Du Vendredi au Lundi inclus et jours fériés de 16h à 18h30

 

Tarifs

Visite du jardin: 5€ pp
Groupe: Réservation pour groupe obligatoire, min 10 pers

Lire la suite...

Histoire

Le jardin de La Daille est situé sur le Causse, à l’ancienne ferme de la Daille, une ferme du XIX siècle, avec un bel ensemble de bâtisses. Le jardin est dans la Dordogne et donne sur une très belle vista des pâtures et des bois sur le département du Lot avoisinant.

Jardin de la Daille before restoration in 1975Derek et Barbara Brown ont acheté la propriété en 1975. Le Jardin Clos était en friche et il n’y existait pas d’autre jardin.  Ils se sont rendu compte, vu l’été de 1975, que sans eau pour l’irrigation un jardin à l’Anglaise ne serait pas possible. Ils étaient de tout façon préoccupés avec la nécessité de créer les chambres d’hôtes qu’ils avaient prévues. Les chambres construites, et les premiers clients arrivés, le commerce démarrait. En 1984 la possibilité de connecter le jardin à un réseau d’irrigation s’est présentée et ils l’ont accepté et ils ont commencé à planter un jardin ‘à l’anglaise’. Petit à petit le jardin s’est agrandit.  En 2007 le jardin a reçu le Label » Jardin Remarquable »

La visite commence par l’entrée entre les anciens murs en pierres sèches et on arrive dans la basse-cour de l’ancienne ferme. A droite se trouve la maison, construite à partir de 1805, par un maçon pour sa famille. La maison possède un beau pigeonnier avec toit en lauzes avec des lauzes qui dépassent, peut-être prévus comme perchoirs pour les pigeons. Il y a aussi un beau perron. A gauche il y a une grande et très belle grange. En face de la maison il y a des étables pour les cochons et pour les poulets. A coté il y a une treille, qui faisait de l’ombre pour les poulets qui sortait de leur niche par une petite porte. Les vignes sur la treille sont très anciennes. En face de la grange, derrière le muret qui souligne le sommet du talus descendant du niveau de ces bâtisses, se trouve une belle borie avec toit en lauzes qui recelait les commodités.

whire roses climbing over an out-building in the Jardin de la DailleAu-delà d’une aire à battre sur la roche naturelle, il y a un fournil datant du 1839, avec une très belle voûte du four. Le tout forme un beau groupe equilibré de bâtiments.

Une pièce construite en 1895 à l’arrière de la maison, était construite pour un fils de la maison qui était prêtre. Cette pièce s’ouvre sur un jardin clos, entouré de murs en pierres sèches, tendance jardin de curé, divisé en parcelles carrées, cernées d’allées. En dessous d’un ancien buis, taillé comme par-soleil, se trouve un banc de pierre. Au coin de ce jardin est une grande citerne ou l’eau de pluie coule du toit. L’ensemble des bâtiments est typique du style du Quercy.

Au delà des prairies se trouve une fontaine dans une autre borie avec toit en lauzes. L’eau de la maison était puisée de cette fontaine jusqu’au 1975 quand l’eau de la ville est arrivée. On trouve sur le terrain maintes ‘cayrous’, entassements de pierres prélevées dans les champs en travaillant la terre. Parfois des cabanes ou des abris pour le menu bétail y sont incorporés.